Maison de la Traduction en Nouvelle-Aquitaine
Festival D'Un Pays l'Autre : « Paroler » (Lille, Bruxelles, Douarnenez)

Festival D'Un Pays l'Autre : « Paroler » (Lille, Bruxelles, Douarnenez)

Métropole lilloise, Bruxelles, Douarnenez

Du 5 au 12 octobre 2022

Les éditions de La Contre Allée poursuivent leur réflexion sur les enjeux de la traduction en proposant différentes rencontres dans le cadre du Festival D'Un Pays l'Autre qui se déroulera du 5 au 12 octobre 2022, en itinérance entre les Hauts-de-France (du 5 au 8 octobre), la Belgique (le 9 octobre) et la Bretagne (le 12 octobre)..

« Pour sa 8e édition, le festival D'un Pays l’Autre poursuit son aventure entre les littératures du monde et questionne leur traduction, avec pour maître-mot le verbe paroler.

Paroler est un terme récemment exhumé par la linguiste Cécile Canut pour porter son souhait d’un autre rapport à la langue que celui d’un objet normatif, affixé à une identié ou une nation. En ancien français, paroler peut signifier parler gros, parler avec emphase, dire son histoire, en rehausser le réel. Si l'on entend bien la chercheuse, c’est aussi écouter, tendre l’oreille au bavardage, au récit, à la conversation localisée et ce qu’elle fait surgir à son détour.

Paroler est une invitation à entendre, entre les lignes d’un texte traduit, les bruits du monde depuis la vie des êtres, au creux de leur quotidien, de leur désir ou de leurs aspirations. Invitation à laquelle répondent chacun·e des participant·es au festival en endossant d’une manière ou d’une autre cette position d’auditeur·ice attentif·ve aux frémissements des langues.

De l’Islande au Sri Lanka, du sud de l’Inde aux montagnes suisses en passant par le Japon ou la Slovénie, ce sont donc des langues et des espaces vernaculaires que nous écouterons, dans le bruissement de leur traduction.

À la suite de la conférence inaugurale de Cécile Canut à Sciences Po Lille le 5 octobre à 18h30, le festival recevra : Éric Boury, Nathalie Carré, Jean-Baptiste Coursaud, Olivier Desmettre, Roberto Ferrucci, Noémie Grunenwald, Léticia Ibanez, Laure Leroy, Andrée Lück Gaye, Camille Luscher, Clara Nizzoli, Fanny Quément, Miyako Slocombe, Dominique Vitalyos...

En amont du festival, le 17 septembre, c’est la notion de « langue maternelle » qui sera explorée lors d’une journée du Matrimoine organisée en partenariat avec Tipimi à Lille Fives. Un petit déjeuner local suivi d’un atelier plurilingue avec Marine Van Effenterre et une rencontre-lecture avec Lucien Suel seront l’occasion de nous plonger dans ces langues, régionales ou étrangères, que l’on utilise tous les jours ou que l’on garde au fond de soi. »

Programme complet sur le site du Festival, ICI.