Maison de la Traduction en Nouvelle-Aquitaine
Festival Ritournelles : 20 ans ! (Bordeaux et Gironde)

Festival Ritournelles : 20 ans ! (Bordeaux et Gironde)

Divers lieux à Bordeaux, Libourne et en Gironde

06 au 15 novembre 2019

20 ans déjà que le Festival Ritournelles nous ouvre les yeux et les oreilles sur la littérature vivante et ses liens à la création contemporaine sous toutes ses formes.

En 2019, Permanences de la littérature fête les 20 ans de son festival en proposant 25 rendez-vous autour de la poésie et de la littérature contemporaine. Des lectures-performances, des concerts littéraires, des créations et de nombreuses surprises seront au rendez-vous !

Une trentaine d’invités : Nicolas Amen / Didier Arnaudet / Edith Azam / Eduardo Berti / Antoine Boute / Patrick Bouvet / Claude Chambard / Anne-James Chaton / Marie Cosnay / Séverine Daucourt / Didier Deaninckx / Éric Des Garets / Frédéric D’Élia et ses élèves / Jean-Michel Espitallier / Fleyo / Liliane Giraudon / Marco Gomes et ses élèves / Joël Hubaut / Fréd Léal / Ange Leccia / Mathias Lévy / Lexie T / Violaine Lochu / Matt Lutz-Kinoy / Maras / Michèle Métail / Valère Novarina / Anne Pauly / Valérie Philippin / Emmanuelle Pireyre / Pascal Pistone et ses élèves / Dominique Quélen / Natsuko Uchino / Daniel Valdenaire / Didier Vergnaud


Dans ce beau programme – à consulter dans son intégralité ici – on signalera :


Samedi 9 novembre à 19h
Lieu : Station Ausone, librairie Mollat (8 rue de la Vieille Tour, 33000 Bordeaux)

Une langue inconnue
Lecture musicale de Valère Novarina (voix) et Mathias Lévy (violon).
Une Langue inconnue dévoile les liens mystérieux qu’entretient Valère Novarina avec la langue hongroise depuis son enfance.
Mathias Lévy est violoniste et improvisateur, lui aussi fasciné depuis toujours par la musique hongroise, travaille depuis longtemps sur l’œuvre de Béla Bartók et ses sources populaires.
Une langue inconnue a été publié aux éditions Zoé. Une deuxième version de ce texte est également publiée dans L’Envers de l’esprit, chez P.O.L, sous le titre « Une langue maternelle incompréhensible ».