Maison de la Traduction en Nouvelle-Aquitaine
Vodka, pirojki et caviar

Vodka, pirojki et caviar


Voir sur le site de l'éditeur

Vodka, pirojki et caviar

  • Auteur(s) :

    Monica Kristensen
  • Traducteur(s) :

    Traduit du norvégien par Loup-Maëlle Besançon
  • Éditeur :

    Gaïa (Monfort-en-Chalosse, Landes), coll. Polar
  • Date de publication :

    7 mai 2014
  • Genre :

    Roman policier
  • Nombre de pages :

    300 pages
  • Prix :

    21,00 €
«Knut émerge au Polar Hotel avec une bonne gueule de bois. La réalité a tôt fait de le rattraper : les Russes ont signalé un accident mortel devant la mine. Sur l'archipel du Svalbard gouverné par les Norvégiens, la ville russe de Barentsburg est comme un iceberg. Inquiétante, imposante, elle a sa partie cachée. Située à quelques dizaines de kilomètres de Longyearbyen, mais accessible uniquement par hélicoptère – quand le temps le permet.

C'est un Knut nauséeux qui s'embarque pour vingt minutes dans les airs... La petite réception organisée par le consul et un interprète, avec vodka, pirojki et caviar, semble destinée à l'amadouer. Bientôt, la tempête se lève et la neige s'abat sur les fjords. Knut se retrouve coincé dans la ville minière à moitié désaffectée, sans chargeur pour son portable. Il est un étranger au sein d'une communauté hostile, pris en étau entre les majestueux glaciers et la mer opaque. En Arctique, en plus du froid, vous avez deux ennemis.
Le vent.
Et l'angoisse.»

[4e de couverture]
Soyez le premier à poster un commentaire !