Maison de la Traduction en Nouvelle-Aquitaine
Rencontres littéraires internationales «Meeting n°18» (44 Saint-Nazaire)

Rencontres littéraires internationales «Meeting n°18» (44 Saint-Nazaire)

Divers lieux - 44600 Saint-Nazaire et Paris-Île de France

du 18 au 24 nov. 2021

La 18e édition des Rencontres Meeting de Saint-Nazaire aura pour thème « La vie des langues»

«La vie des langues - Oslo / Hanoï »
18 au 21 novembre 2021 : Saint-Nazaire - Alvéole 12
22 au 24 novembre 2021 : Paris et Île de France

« LA VIE DES LANGUES

Si on ne souscrit pas au mythe de Babel, leur apparition est énigmatique : elles naissent, croissent, se déploient, rayonnent, puis s’éteignent. Nous savons tous que nous parlons, écrivons surtout, de futures langues mortes. Le passé de notre propre langue, le temps passant, se dérobe : la plupart des lecteurs français lisent aujourd’hui les œuvres de Rabelais ou de Montaigne dans des versions modernisées. Cette vie des langues, leur évolution, leur fragilité, est le thème des rencontres internationales Meeting de cette année 2021, à Saint-Nazaire et à Paris.

Les écrivains invités se penchent ici sur l’histoire de leur propre langue d’écriture et de lecture. Les deux littératures mises à l’honneur lors de cette dix-huitième édition des Rencontres sont la norvégienne et la vietnamienne, écrivains norvégiens confrontés à la dualité nationale de leurs langues d’usage, nynorsk et bokmål, écrivains vietnamiens maniant l’une des rares langues asiatiques transcrite en alphabet latin, le quôc ngū, après les écritures hán puis nôm d’origines chinoises. Et nous demanderons à tous ces écrivains, depuis différentes régions du monde, d’Espagne et des Comores, de la Somalie comment ils ont découvert la littérature mondiale traduite dans leurs langues.

Les œuvres classiques sont souvent retraduites tous les vingt ou trente ans.

Parce que la langue de réception évolue, se modifie. Nous leur demanderons aussi cela : comment, pendant ces années de leur propre écriture, depuis leurs débuts littéraires, ils ont, ou non, tenu compte des modifications et des changements intervenus autour d’eux dans leur langue d’écriture. »

Patrick Deville - Directeur litéraire