Maison de la Traduction en Nouvelle-Aquitaine

Les Braves heures du Moine de Montaudon

  • Traducteur(s) :

    Traduit de l'occitan et présenté par Luc de Goustine
  • Éditeur :

    Fédérop (Gardonne, Dordogne), coll. Littérature occitane Troubadours
  • Date de publication :

    21 sept. 2020
  • Genre :

    Poésie médiévale
  • Nombre de pages :

    152 pages
  • Prix :

    15,00 €
Édition bilingue occitan-français

« "Si merci ne peux rien me valoir de vous, dame, qu'un messager secret parle pour moi qui n'y suis disposé. Si j'ai enfreint un peu votre consigne pardonnez-moi, bonne dame insigne car je vous offre un messager charmant mon cœur, l'autre soir endormi me quittant alla chez vous, dame, et chez vous demeure ; d'un bon lieu pris, s'est mis en un meilleur."

Un moine troubadour, et pourquoi pas ? Musique et poésie s'apprenaient bien jadis dans les monastères... Quant à la fin'amor, loin d'être réservée aux laïcs, elle rayonne sur toute la société en cette fin de XIIe siècle si joyeusement éprise de beauté, d'alacrité d'esprit et d'impertinence. C'est donc des confins d'Auvergne, près d'Aurillac, que se leva notre Moine vers 1190 pour tenir son rôle d'amant empreint de dévotion, d'arbitre du bel usage du verbe et du geste en Cour du Puy, enfin de polémiste acéré, y compris sur les dames, jusque dans les confins... du Paradis.

À cela s'ajoutent les saillies d'humeur et d'humour qui lui inspirent la fameuse satire de ses confrères troubadours. Ce qui n'empêchera pas notre poète en bure de prêcher l'Évangile aussi simplement que le compagnon du Poverello d'Assise qu'il aurait pu être... Ce mélange des genres nous a tant plu qu'il nous fallait partager les saveurs de ce "Livre d'heures monastiques" aux pages inattendues. »

[4e de couverture]
Soyez le premier à poster un commentaire !